PIC DE SERRE HAUTE

Pic de Serre Haute 2713 m – Portillon d’Albe

Situation geographique : Catillon en Couserans – Eylie-d’en-Haut – Mine de Bentaillou

En bref…

[Dénivelé de la randonnée] : 1600/1700 mètres

[Durée A/R] : le panneau d’information annonce 6h pour l’aller.

J’ai réalisé cette randonnée en 4h30 (environ) avec un sac d’environ 10 kilos… à vous de voir selon votre condition physique, le poids de votre sac et votre motivation du jour…

Conseil : Ce sommet peut constituer une idée de circuit : Jour 1 : Monter sur Serre Haute – redescente vers la serre d’Arraing – via le refuge d’Arraing – Nuitée

Jour 2 : Ascension du pic de Crabère – redescente au refuge et remontée vers la Serre d’Arraing et grand plongeon vers votre voiture via les Mines de Bentaillou… Village d’Eylie-d’en-Haut.

[Difficulté]Attention, avant le col du Portillon d’Albe il peut y avoir un névé tardif. Sa traversée ne semble pas délicate, mais faites attention à ne pas glisser au risque de finir dans les blocs rocheux autour de l’étang d’Albe. Rien de bien compliqué mais attention toutefois on prend rapidement de la vitesse…lorsqu’on chute sur un névé !

Mes impressions/intérêt

Tranquillité, panorama, circuit… Cette randonnée est toutefois sportive car il faut 5h de marche. Au cas où vous auriez des ampoules aux pieds vous pourrez vous arrêter au niveau des Mines de Bentaillou pour une visite culturelle !!!

La randonnée

0h00 Départ de la randonnée au niveau du village d’Eylie-d’en-haut : Au niveau des panneaux, se diriger (quelques mètres) vers un petit pont qui franchit le cours d’eau. Vous avez à nouveau des panneaux indicateurs et le début du chemin vous fait longer sur 50m le cours d’eau pour se poursuivre sur la gauche et vous élever dans la forêt. Les lacets dans la forêt constituent le premier tiers de la randonnée.
1h10 A la sortie de la forêt – le soleil et la chaleur d’été reviennent…

Vous passez à côté des bâtiments désaffectés des mines de la Station de Rouge à 1550 m. Vous dépassez les bâtiments pour continuer à vous élever sur une crête. Le chemin est évident.

Un dernier raidillon vous fait arriver sur une piste horizontale qu’il faut emprunter par la gauche. Vous apercevez les bâtiments des mines de Bentaillou, les poteaux électriques, vous n’êtes pas si isolé que ça et pas très loin de la civilisation !

2h15 Bâtiments des mines du Bentaillou 1870 m: Le chemin passe au centre des installations. Vous avez un point d’eau potable. Une cabane de berger domine les mines sur votre droite. Vous poursuivez en direction de Serre Haute. Si le temps est clair le cheminement est quasi évident car vous remarquez les poteaux électriques montant vers cette crête. Le chemin passera sur la droite de cette ligne directrice.

En vous éloignant des bâtiments des mines, environ 200 mètres après, vous avez un petit abri sur votre droite et dans un virage. Attention c’est à ce niveau qu’il faut bifurquer pour suivre une voie utilisée par les chariots de la mine.

Cette voie de chariot vous fait passer devant l’entrée d’une mine. Le chemin continue, balisé en rouge et blanc (GR10) pour passer devant une Stèle commémorative. Le chemin se poursuit, la pente est progressive pour finir en lacet juste avant d’arriver au niveau de la serre d’Arraing.

2h45 Serre d’Arraing : Quittez le G.R. 10 pour remonter cette crête par la gauche. Sur votre droite vous avez le majestueux étang d’Arraing et son refuge. Poursuivez cette large crête jusqu’à que la pente se durcisse pour plonger sur votre gauche vers un sentier cairné. En fait il n’y a pas de moment précis pour partir sur la gauche. Le tout est de repérer ce chemin évident où il y a de nombreux cairns.

Vous continuez à flanc pour passer à droite d’un laquet (2283 m). Au dessus de ce laquet le chemin est moins évident mais vous apercevez un mini col et il y a de nombreux cairns. A vrai dire il est difficile de se tromper, il suffit de ne pas se laisser attirer sur la gauche car cela vous ferait redescendre vers les mines. Il faut donc rester à flanc de montagne et épouser les contournements.

2384 m on débouche sur une sorte de col : A partir de ce point vous apercevez devant vous le col d’Albe. Le chemin continue sur votre droite et lèche les vallons pour redescendre afin de traverser un cours d’eau. Petite remontée pour surplomber l’étang d’Albe. C’est à ce niveau que vous allez trouver un névé tardif. Attention en bas il y a de nombreux rochers. Votre objectif est de franchir ce verrou plus impressionnant que problématique. Si l’accès est enneigé, descendre au pied de l’étang d’Albe et remonter au col en suivant les lacets dans un ébouli. Si le passage n’est pas enneigé restez toujours à flanc de montagne et franchissez le verrou en suivant les quelques lacets dans un ébouli pour arriver sur un plateau (gros cairn).

4h15 Portillon d’Albe 2457 m : En face vous apercevez un étang et un cairn matérialisant un accès vers l’Espagne. Tournez à gauche vers l’Est pour remonter la pente très facile qui vous conduit au sommet. Le but est d’éviter les éboulis/pierriers. Vous emprunterez une large croupe qui mène au sommet en vous tenant sur la gauche pour éviter au maximum les pierriers. Vous trouverez quelques cairns mais le sentier reste peu marqué. Il vous reste environ 200m de dénivelé pour aboutir sur le large sommet avec son immense cairn !

2713 m ! Vue magnifique sur le Maubermé, le Crabère… incontournable !!!

Pour le retour : même itinéraire. Il existe une variante pour rejoindre l’étang de Chichoulé et les mines de Bentaillou (non réalisé). Dans mon cas, retour vers la Serre d’Arraing et descente vers l’étang et le Refuge d’Arraing !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.