ETANG BLEU – 1790 mètres

Situation geographique : Vallée de Tarascon

En bref…

Dénivelé : environ 800 mètres

Altitude maximale : 1790 mètres

Horaire : 1h30 à 2 heures jusqu’à l’étang + le retour

Cartes : IGN Top25 n°2047 ET

Balisage : jaune

 

Mes impressions

Bien que ce ne soit pas ma randonnée favorite, le site mérite le détour pour la beauté de la forêt tout au long du parcours. L’étang en lui-même n’est pas des plus majestueux de l’Ariège ! Il est relativement petit et très encaissé. Pour avoir une vue plus panoramique il sera nécessaire de progresser jusqu’au col de la Couillate (30 minutes). De ce col il est possible de se diriger soit vers le Pic de Pioulou ou le Pic des Trois seigneurs… mais là, ce n’est plus la même randonnée !

C’est un site très fréquenté. La montée dans la forêt peut sembler « brutale » pour les randonneurs peu expérimentés. Prenez votre temps et profitez de cette magnifique forêt de hêtres, des ruisseaux qui vous incitent à faire des pauses (photographiques ?).

Au printemps, prudence avant le replat au niveau des orris et de la cabane (soit au ¾ de la randonnée) vous pouvez trouver des névés tardifs ! Le passage sur les ponts de neige qui surplombent les ruisseaux, mérite réflexion ! Faites vraiment attention où vous mettez les pieds… pour ne pas passer à travers les névés et avoir la tête coincée sous le névé ! gloups ! Autrement RAS !

La randonnée

[DEPART] Direction la passerelle en bois du parking, prendre le large sentier forestier, un panneau indique la direction de l’Etang Bleu. Vous continuez sur le sentier forestier avant de devoir franchir un gué. Pour éviter ce gué, continuez 50 mètres sur la piste qui monte vers l’Ouest. Empruntez la passerelle en bois pour enjamber le ruisseau (La Courbière) qui était jusque là sur votre gauche.

[Direction le ruisseau de Baratous]
vous retrouvez après avoir franchi la passerelle la piste laissée à cause du gué. Sur l’autre rive vous continuez le chemin forestier (environ 100m de dénivelé) pour atteindre à nouveau une bifurcation sur votre droite (panneau : étang bleu). Suivez cette piste plus raide et plus chaotique pour ensuite pénétrer dans une large forêt de hêtres (Bois Debès du Ressec).

[Au départ, le chemin longe un ruisseau sur votre droite (ruisseau de Baratous)]
Vous quittez progressivement le ruisseau et la montée s’effectue dans une forêt de hêtre par des lacets assez raides. Vous traversez le ruisseau de Baratous. Le sentier vous fait progressivement sortir de la forêt (altitude 1650 mètres environ – attention, c’est à ce niveau que des névés tardifs peuvent recouvrir des cours d’eau et s’avérer dangereux pour les franchir en sécurité, au printemps bien entendu !) pour arriver au niveau d’une jasse où vous pouvez voir des orris en ruine. Le replat et les alentours sont assez marécageux Allez vous êtes presque arrivés à l’étang ! Encore 20 à 25 minutes.

Au niveau des ruines il ne vous reste plus qu’à faire quelques mètres de dénivelé en direction du sud-est. L’étang se cache derrière cette dernière montée au cours de laquelle vous côtoierez les brebis paissant dans un environnement parsemé de rhododendrons. Quelques cairns balisent le cheminement.

[RETOUR]
Retour par le même itinéraire (au printemps). Mais l’été vous pouvez réaliser une boucle en redescendant par le cirque d’Embans. Attention soyez sûrs des conditions d’enneigement avant de vous aventurer sur cette voie de retour ! Ceci fera l’objet d’un autre topo ! Bonne balade !

Accès – carte

En venant de Foix et en direction de Tarascon, à la sortie de la 4 voies, au niveau du rond-point prendre la D618 en direction de Saurat. A Surba tourner à gauche sur la D223 direction Rabat les Trois Seigneurs. Traverser Rabat les Trois Seigneurs, La Freyte, continuer sur la D223 en remontant la vallée de la Courbière jusqu’au parking aménagé du Plat de Ressec où vous pourrez vous garer.

Si vous n’êtes pas pressés, un conseil : commencez la balade depuis le bas, c’est vraiment sympa notamment en automne, les couleurs sont magnifiques.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *