PIC DES BESINEILLES (2632m)

Situation geographique : Vallée d’Ax les Thermes – Direction Andorre – L’hospitalet

En bref…

[Dénivelé de la randonnée] : 1000 mètres

[Difficulté] : Aucune difficulté particulière jusqu’à l’étang de Bésines – Des dangers ? Oui, l’itinéraire pour accéder à l’étang traverse des couloirs d’avalanches… Les avalanches y sont fréquentes et font parfois la une de l’actualité !

Concernant l’itinéraire jusqu’au Pic de Bésineille, des dangers ? Non,je n’en vois pas sauf que l’itinéraire est long (le topo de Sirejol donne 8h pour la boucle) et comporte quelques passages avec des blocs et des pentes herbeuses raides. Attention toutefois, au brouillard pouvant rendre délicat certaines bifurcations. C’est toujours si facile quand on connaît…

[ Mes impressions ]

Me voici parti pour une superbe randonnée, avec mélange des paysages très particuliers de l’Ariège et des Pyrénées Orientales.

Le Pic des Bésineilles (2632 mètres) offre un regard panoramique sur la Cerdagne et l’Ariège. Cette randonnée est relativement longue et étirée si vous la réalisez depuis le parking du départ de Bourg Madame (vous vous garez dans un lacet de la route du col du Puymorens).

Ce que j’ai aimé : la végétation très particulière de ce coin – les marmottes (bien dodues !) rencontrées le long du chemin ainsi qu’au sommet du Pic ! L’intérêt ?! : C’est une randonnée magnifique – A découvrir, vous ne serez pas déçus !

[ La randonnée ]

Cabane des Bésines : Contourner l’étang des Bésines (par la droite pour accéder au refuge (visible depuis le lac, mais bien caché sur les hauteurs).

Refuge de Bésines : L’itinéraire ne fait qu’effleurer le refuge (2104 mètres). Vous passez à environ une vingtaine de mètres pour ensuite redescendre d’environ 50 mètres vers le ruisseau de la Coume d’Agnel. La suite de l’itinéraire consiste à suivre ce ruisseau tantôt sur sa gauche tantôt sur sa droite. Le cheminement est progressif pour s’enfoncer au fond d’un vallon.

Vers le laquet: A un moment, vous traversez le ruisseau pour attaquer un passage plus raide qui débouche sur un laquet (2350 mètres). De ce plateau, vous devez encore franchir quelques blocs rocheux pour terminer le cheminement sur une douce pente herbeuse vous amenant à la Coume d’Agnel (2470 mètres).

Coume d’Agnel : En vous élevant de quelques mètres vous profiterez d’une magnifique vue sur l’étang du Lanoux (Estanys de Lanos). Pour certains, la randonnée s’arrêtera au col. Le retour se faisant bien entendu par le même itinéraire. Mais depuis ce col, il est possible de poursuivre la randonnée en réalisant une boucle passant par le Pic des Bésineilles et les deux étangs de Moulsut.

Vers le Pic de Bésineilles : Pour poursuivre cette aventure, vous devez, du col, partir en direction du sud/sud-ouest en suivant le balisage rouge. Pour rejoindre le Pic des Bésineilles (2632 mètres – hors sentier) vous pouvez à tout moment couper dans les pentes herbeuses (la pente n’est absolument pas raide). Faites toutefois attention en cas de Brouillard. Le sommet du Pic des Bésineilles est large mais avec un versant très abrupt dominant le chemin de votre randonnée et l’étang des Bésines. Pour ma part l’arrivée au sommet m’aura permis de voir une belle marmotte pas spécialement inquiète de ma présence… Inutile d’insister sur le panorama à 360° – Vous avez quelques panoramiques sur mon site – Mais rien ne vaut la visite réelle du site avec en prime l’air frais !!!

La suite de l’itinéraire demande un peu d’attention pour rejoindre un col permettant de bifurquer afin de redescendre en direction des étangs de Moulsut (2218 mètres) et le refuge. Vous redescendez donc du Pic à travers une large pente herbeuse en direction du sud-est menant à la porteille du Lanoux.

Petit laquet : Vous passez à côté d’un tout petit laquet. A ce niveau il vous faut poursuivre un chemin qui oscille tantôt à flanc de crête tantôt sur la crête.

Col de la Porteille du Lanoux : Quelques centaines de mètres plus loin vous arrivez au col de la porteille du Lanoux (panneau en bois). Vous descendez à droite en laissant derrière vous l’étang du Lanoux. C’est donc cette bifurcation qu’il ne faut pas rater pour rejoindre le refuge. La pente descendant aux Etangs de Moulsut (2218 mètres) est assez raide (balisée).

Vous effleurez les hauteurs des étangs. Attention maintenant à prendre le bon aiguillage pour rejoindre le refuge ! Dépassez le déversoir des étangs pour au niveau d’un replat bifurquer vers la droite en direction de la jasse des Bésineilles (vous êtes passés à côté lors de votre montée). Suivez les cairns et le balisage jusqu’au refuge.

Après le refuge, direction l’étang des Bésines et retour par le même itinéraire en sens inverse !

[ Accès – carte ]

De Ax les thermes prenez la direction de l’Andorre (N20). Au niveau de l’Hospitalet (1er rond point) ne poursuivez pas vers le tunel/l’Andorre (N20) mais prenez (toujours au niveau du ront point) la deuxième bifurcation à gauche (N22). Il s’agit de l’ancienne route qui mène à Andorre. Après quelques virages, garez votre véhicule au parking dans le large virage.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *