ETANG ARTAX

Situation géographique : Tarascon sur Ariège

[ Dénivelé ] : 850 m envrion

[ Altitude maximale ] : 1695 m

[ Horaire ] : 3h30 A/R (environ)

[ Balisage ] : jaune (pas toujours présent)

[ Carte ] : Top25 2047 ET – La bastide de Sérou


[ Mes impressions ]

Un grand classique ! A l’image de l’étang d’Appy, la randonnée de l’étang d’Artax est vraiment accessible ! L’été vous ne trouverez pas trop d’ombre la haut mais la partie de la randonnée en sous bois est très agréable. Vous pourrez continuer vos aventures en poursuivant vers le Pla de Madame.

[ Itinéraire ]

Parking de Gourbit
Ne pas Emprunter à gauche le GR de pays indiqué par un panneau « Col de Lastris » (balisage jaune et rouge). Le sentier qu’il faut emprunter s’élève dans la continuité de la route et du parking. Ce chemin est dallé dans sa première partie. Il est assez large.  Avant un ruisseau, il faudra tourner très franchement sur la droite pour poursuivre dans une forêt.

Aux alentours de l’altitude 1260m ce chemin rejoint une très agréable piste forestière – (prendre à gauche) que l’on va suivre pendant une dizaine de minutes avant d’arriver à un panneau sur la droite indiquant l’Etang d’Artax. On emprunte alors le sentier qui s’élève dans la forêt (toujours balisé en jaune), on débouche assez rapidement de la forêt .

De là on rejoint en assez peu de temps l’étang d’Artax (1695m).

[ Accès ]

A partir de Tarascon sur Ariège prendre au rond-point de la sortie de la 4 voies direction Banat, puis Gourbit (D23). Dans le village de Gourbit, remonter une route très étroite (à éviter l’hiver !) et se se garer au « petit » parking d’Artax (5 voitures max).

 

ETANG APPY

Situation géographique : Vallée de la Haute Ariège => Ax les Thermes – village d’Appy

[ Dénivelé ] : 750 m

[ Altitude maximale ] : 1734 m

[ Horaire ] : 2h00 Aller (environ)

[ Cartes ] : IGN Top25 n°2148ET Ax Les Thermes

[ Mes impressions ]

Sans difficulté, un grand classique de la Haute Ariège ! Plusieurs itinéraires mènent à l’étang. Celui-ci est le plus classique et le plus simple.
L’été… vous êtes en « face sud des Pyrénées »… et vous ne trouverez pas beaucoup d’ombre sur le parcours. C’est une randonnée a éviter l’été par forte chaleur ! …ou alors par précaution partez de bonne heure !

Le point de vue est « classique ».
La vue sur la chaîne des Pyrénées est bien meilleure lorsque vous passez sur la gauche de l’étang en vous élevant de quelques mètres sur un replat.

[ Itinéraire ]

Parking d’Appy (990m)
Suivre le sentier bien balisé qui monte direction Nord, et franchit un petit ruisseau (1050m). Passez sous une ligne haute-tension, A gauche du chemin vous apercevez une barre rocheuse 1090 m (site d’escalade).

Suivre le sentier en lacet pour atteindre une zone de bifurcation matérialisé par des magnifique arbres morts.

Bifurcation (1450m)
Suivre le sentier de gauche qui monte en lacet, suit la lisière d’un bois (les arbres « morts »), et atteint un replat avec des gros rochers à 1650m

Replat (1650m)
Le sentier part à droite (direction Nord). La fin de la randonnée se déroule sur un sentier faisant les montagnes russes (plat descendant, plat montant), à travers les rocheux… sans aucune difficulté !

Etang d’Appy (1734m) – Une cabane (fermée) se situe à droite.

[ Accès ]

Depuis Foix en direction de Tarascon sur Ariège, prendre la sortie en direction de Mercus / Arinave (en plus l’hiver cela vous fait éviter les bouchons de Tarascon !). A la sortie de Mercus, quelques kilomètres après, prendre la direction sur votre gauche de Arnave.  Puis suivre la Route de la Corniche en direction d’Axiat, puis Appy.

Se garer sur le parking au-dessus du village.

ETANG ARBU

Etang d’Arbu – 1726 mètres – vallée d’Auzat-Vicdessos

En bref

Dénivelé : environ 350 mètres pour l’étang

Altitude maximale : 1726 mètres

Horaire : 1h30 jusqu’à l’étang + le retour

Cartes : IGN Top25 n°2047 ET

Balisage : chemin balisé jusqu’à l’étang

[ Mes impressions ]

Randonnée familiale, facile, accessible… Un grand classique de la vallée de Vicdessos. Pas beaucoup d’arbre au niveau de l’étang (idem pour l’étang d’Artax). Attention donc en période de forte chaleur. L’hiver, si le chemin est enneigé il faut rester très attentif lors de la partie finale et quasi horizontale qui vous mènera vers l’étang. Une petite glissade et c’est un saut d’une dizaine de mètres… (crampons parfois nécessaires même si l’altitude n’est pas élevée).

[ La Randonnée ]

A partir du virage (1400 m), le chemin signalé par un panneau part en légère descente, puis horizontalement à droite de la route.
Empruntez ce chemin horizontal sur environ 20 minutes / 30 minutes. Vous franchirez un ruisseau et aboutirez a un immanquable petit pont en pierre (1420 mètres – Pont de Ganioule).

Prenez sur votre gauche un sentier (Nord-Est) qui vous amène au pied de barres rocheuses. Le chemin se fait progressivement plus raide. Passez ces barres rocheuses (que vous laissez sur votre gauche lors de la montée), le sentier continu en « balcon » vers le nord (attention l’hiver avec la neige il faut rester prudent sur cette partie) .
Vous passerez a proximité des Orris. Une dernière descente et remontée de quelques mètres dans les roches arrondies vous révèlera l’étang d’Arbu (en laissant sur votre gauche le torrent) .

Vous y êtes !

 

[ Accès ]

Au rond-point de sortie de Tarascon, prendre la D8 en direction de Auzat-Vicdessos.
Dans Vicdessos, prendre à droite la D18 en direction de Massat et du col du Port de Lers, (aussi Port de l’Hers). Un peu avant le port de Lers se garer dans une épingle à cheveux (14o0m).

 

ETANGS DE PEDOURES ET DE SISCA

Les étangs de Pédoures et du Sisca

Situation geographique : Vallée d’Ax les Thermes- L’hospitalet

En bref…

Dénivelé : 1100 mètres environ

Durée : 5/6 heures

Altitude maxi : 2440 mètres

Mes impressions

La magnifique boucle du Sisca/Pédoures est un itinéraire classique. Le circuit est très étiré. Il est donc difficile de gagner du temps sur l’horaire. Bien que cet itinéraire soit très connu, cette boucle respire la haute montagne, donc abordez cette randonnée avec toutes les précautions relatives à la haute montagne.

La randonnée

[DEPART]

Le départ de la randonnée est franchement un mauvais moment à passer… vous démarrez au bord de la nationale menant au Pas de la Casa… et l’ambiance n’est franchement pas agréable. Bruit de circulation, vue plutôt limitée… Mais très vite le chemin vous fait passer sous une conduite forcée et vous éloigne de cette civilisation moderne.

L’itinéraire vous fait gravir un petit ressaut pour dominer le ruisseau du Sisca. Continuer l’itinéraire en direction d’un pont en pierre qui vous fait traverser le ruisseau. Juste après le pont en pierre des panneaux indiquent deux directions : sur la droite vous pouvez rejoindre l’étang de pédourès.

Prenez sur la gauche en direction de l’étang du Sisca, le chemin poursuit à travers des zones humides (attention gelées en hiver) pour retraverser le Sisca sur un pont en pierre. Le chemin continue à flanc pour s’enfoncer vers le barrage de la « Jasse del Forn » (2020 mètres). Ce barrage se dévoile au dernier moment…Longez le lac par la rive droite pour gravir une petit ressaut qui débouche sur une longue jasse (pla marécageux) avec une cabane située sur la droite. Prenez en direction de cette cabane (2100 mètres), passez à proximité et poursuivez pour aboutir à l’étang du Sisca. Cette partie (du barrage de la « Jasse del Forn » jusqu’au Sisca) comporte un faible dénivelé mais elle est relativement étirée.

Contemplez et visitez l’étang du Sisca et son barrage en pierre. La petite tour sur le barrage reste ouverte pour un éventuel bivouac. La suite de la randonnée va vous conduire à suivre un chemin en direction du Nord-Est vers un col. Attention en hiver cette partie comporte une pente relativement raide et bien enneigée. La montée est d’abord progressive et fait passer à proximité d’un petit étang que vous laisserez sur votre droite. Le chemin serpente dans des pentes herbeuses pour se terminer par un dernier passage à flanc de montagne menant au col (Porteille du Sisca – 2440m).

Variante : du col vous pouvez prendre la direction du Pic de Nérassol sur votre droite en direction de l’Est (non réalisée). Du col, suivez l’itinéraire balisé qui redescend vers l’étang de Pédourès (direction Nord-Est). L’itinéraire est magnifique et navigue entre replats et ruisseaux jusqu’à l’étang (2165m).

Pour raccrocher l’itinéraire de la descente, longez l’étang et traversez le déversoir. La descente s’effectue à proximité d’un ruisseau par la traversée successive de replats vous conduisant jusqu’au barrage du « val d’Arquès ». Longez l’étang pour continuer la descente en direction du premier pont en pierre puis du second pont de pierre, déjà empruntés lors de la montée. Vous n’avez plus qu’à redescendre par le chemin que vous avez emprunté à la montée jusqu’à l’Hospitalet.

 

Accès – carte

[ACCES – PARKING – 928 mètres]

A l’Hospitalet prendre la direction du Tunnel de Puymorens. Se garer environ 300 mètres après le rond-point – il y a un parking sur la gauche en contre bas de la nationale.

 

ETAND DE PEYREGRAND

L’étang de Peyregrand – 1897 mètres

Situation géographique : Vallée d’Auzat/vicdessos

En bref…

[Altitude max] : 1897 mètres

[Difficulté] : Itinéraire relativement étiré

[Dénivelé] : 1000 m pour Peyregrand (environ)

[Horaire] : ???

[Style] : randonnée familiale jusqu’à Peyregrand

[Intérêt] : Un petit coté « sauvage »

[Référence carte IGN] : 2148 OT – Vicdessos – au 1/25 000

Mes impressions

Magnifique randonnée, relativement étirée (il est difficile de gagner du temps sur l’horaire). Au printemps, les replats sont magnifiquement fleuris… Ce trajet est un grand classique très fréquenté, mais il s’y dégage une ambiance sauvage et parfois « étrange » pour peu que vous poursuiviez vers les étangs de Redouneilles des vaches et de Neych en plein brouillard !

 

La randonnée

[Direction Pont de La Peyre]

Le départ se situe au dessus du parking de Bouychet (928 mètres) et des bâtiments (panneau). Prenez l’itinéraire de l’étang de Gnioure en suivant les lacets pour atteindre un premier pont qui vous fait traverser une première fois le torrent. A ce niveau, les gorges sont étroites et l’itinéraire est évident, le chemin (renforcé par de magnifiques murs en pierre) monte en lacets pour à nouveau arricer à un pont et retraverser le ruisseau (sortie des gorges). A ce niveau le point de vue est impressionnant notamment à la fonte des neiges. Vous poursuivez maintenant votre parcours sur un itinéraire aboutissant au « fameux » pont de la Peyre (Altitude : 1498 mètres environ) – La « Peyre » comme Peyregrand ? Traversez le pont pour parvenir quelques mètres après à la bifurcation : Peyregrand/Gnioure. Suivez le sentier de gauche (Sud – Sud/Est) en laissant le chemin de droite partant sur Gnioure (si vous réalisez la boucle ce sera votre chemin de retour).

Vous remontez un vallon parsemé de blocs en longeant le ruisseau. Après un petit ressaut, vous débouchez sur l’étang Brouquenat d’en Haut. C’est un étang tout en longueur, le chemin le contourne par la gauche pour ensuite passer dans des marécages proches de la cabane de Siguer (cabane de Siguer ou de Brouquenat – altitude : 1597 mètres). Ne vous inquiétez pas, vous reconnaîtrez immédiatement la zone de marécage !!! Inévitable et mémorable !

Le sentier se poursuit vers le Sud (au fond de la Jasse) puis vers le Sud-Ouest. Franchissez un nouveau pont en pierre (Pont de Gespedière – altitude 1626 mètres environ). La suite de l’itinéraire nécessite le passage de deux ressauts. Le premier facile, vous amène sur un large replat pour attaquer l’ascension du dernier avant d’arriver à l’étang. Le dernier ressaut se compose de trois ou quatre lacets pour s’achever dans un petit goulet aboutissant au déversoir de l’étang.

Voilà vous y êtes ! Pour certains la randonnée s’arrêtera ici. Pour les « bons » marcheurs vous traverserez le déversoir sur votre droite pour ensuite vous diriger vers le chemin menant à l’étang de Redouneilles…

Petite anecdote… j’ai un jour redescendu avec mon amie 2 sacs poubelles remplis de déchets trouvés sur les rives de l’étang grrrr !!!

[RETOUR]

Par le même itinéraire.

ETANG DE BASSIES

[Altitude max] : 1650 mètres

[Difficulté] : aucune – attention en période de forte chaleur

[Dénivelé] : 800 m au refuge

[Horaire] :

[Style] : randonnée familiale jusqu’au refuge

[Intérêt] : massif granitique travaillé par l’érosion

[Référence carte IGN] : 2148 OT – Vicdessos – au 1/25 000

[Carte Google Maps] : http://www.geoportail.fr/5061750/visu2D/voir.htm?cg=djoxLjEqYzptZXRyb3BvbGUqY3Y6MS4wKnZ2OjEuMSp4eToxLjE0NTYwNDk2MzU5MzkwMTR8NDIuODY2NTI4NTM1ODA0NTYqczo4KnB2OjEuMCpwOmRlY291dmVydGUqbDpTY2FufDF8MTAwfDI%3D

 

[ACCES – PARKING – 850 mètres]

Foix, suivre la direction Tarascon sur Ariège/andorre. A la sortie de Tarascon sur Ariège (au rond-point) prendre à droite en direction de Vicdessos (D 8). Dépasser le village d’Auzat et poursuivre sur la D 108 en direction du barrage de Soulcem. Après avoir dépassé l’usine EDF à la sortie d’Auzat poursuivre sur quelques kilomètres pour se garer au niveau d’un virage en épingle (des panneaux indiquent le départ). Le parking est large (850 mètres).

 

[DEPART]

Au niveau du virage emprunter le chemin pour passer sur un petit pont en bois et franchir le torrent. Poursuivre dans un sous bois le cheminement large et facile pour arriver à une bifurcation juste avant un cours d’eau. A ce niveau prendre sur la droite, la pente s’accentue, il s’agit du vrai départ de la randonnée. Les affaires sérieuses commencent !

Le sentier en lacet, relativement raide, serpente toujours dans un sous bois. La vue n’est pas très ouverte… Très rapidement vous arrivez au niveau d’une piste menant à la centrale électrique EDF. Cette piste est plutôt en bon état, mais elle est interdite à la circulation (sauf autorisation). Dans notre cas, il faut poursuivre sur le chemin après avoir traversé la piste (une variante serait de rejoindre la centrale EDF pour emprunter le deuxième cheminement possible pour atteindre Bassiès).

 

[DE LA PISTE VERS LA PROCHAINE INTERSECTION]

Arrivés à cette nouvelle intersection vous laissez à gauche le chemin qui mène vers Mounicou et à droite celui qui mène à la centrale EDF Il ne vous reste plus qu’à poursuivre le chemin en lacet pour arriver à un point culminant (1439 m). Cette partie n’est pas la plus agréable, notamment l’été en période de forte chaleur. Mais la suite de la randonnée est tout simplement féerique, avec une pointe de « surréalisme ».

 

 [DU POINT 1439 EN CRETE VERS LE BARRAGE D’ESCALES]

L’ambiance qui se dégage de la suite de la randonnée me fait penser à un univers de jeu vidéo (si vous avez connu « Myst »…) d’énigmes où se mêlent réalité et surréalisme. Au point 1439 mètres, vous commencez à redescendre dans la forêt. Vous passez ensuite sous une conduite d’eau. Enfin, vous vous retrouvez au fond d’un vallon pour attaquer les quelques derniers lacets avant d’apercevoir un petit pont en pierre et les contreforts du barrage d’Escalès.

 

[BARRAGE DE L’ESCALES VERS LE REUGE DE BASSIES]

Notez que juste après le petit pont en pierre vous avez l’arrivée du chemin empruntant l’autre flan de la montagne et passant par la centrale électrique EDF. Ce cheminement est moins connu mais tout aussi si ce n’est plus agréable.

Laissez le barrage de l’Escalès sur votre gauche pour poursuivre le sentier passant à proximité des rives de l’étang. S’ouvre à vous l’immense vallée de Bassiès. Le décor est magnifique et les étangs inspirent le calme.

 

[RETOUR]

Par le même itinéraire.