MONT VALIER

Situation géographique : Vallée du Couserans – Saint-Girons => vallée du Riberot

[ Dénivelé ] : 2200 m

[ Altitude maximale ] : 2838 m

[ Horaire ] : 9h A/R (environ)

[ Carte ] : Top25 2048 OT

[ Mes impressions ]

Le Mont Valier offre un superbe panorama à son sommet. C’est un sommet mythique et même si il n’atteint pas les 3000m d’altitude le parcours et le sommet reste pour moi l’un des plus beau du département. Le sommet avec ses versants « aériens » offre une ambiance « petit Himalaya » que je ne retrouve pas par exemple sur le sommet du Montcalm.

l’itinéraire est long pour atteindre ce sommet (1900m de dénivelé). Le refuge des Estagnous permettra de se reposer au 3/4 du parcours En effet, il suffit d’un 1h30 depuis le refuge pour atteindre le sommet. Pour tout vous dire, j’ai toujours fait la portion refuge / sommet, soit de nuit, soit dans des conditions enneigées. Dans ce dernier cas, méfiance, le Mont Valier se transforme en petite course d’alpinisme avec quelques névés dangereux et des barres rocheuses à éviter !
N’hésitez pas à vous renseigner auprès  du refuge des Estagnous (Refuge gardé de mi-juin à octobre, 70 places environ, réservation au 05 61 96 76 22).

Le refuge est célèbre pour … ses repas/son accueil et son  coucher de soleil !

[ Itinéraire ]

Parking Pla de la Lau (930m)
Au fond du parking, suivre la route jusqu’à la maison du Valier. Poursuivre sur la piste bien balisée, en direction du refuge des Estagnous.
On traverse le ruisseau sur 2 passerelles. Le sentier de droite
Plus tard on traverse à nouveau le Riberot sur une passerelle (1151m), et on continue rive gauche, jusqu’à rejoindre la cascade.

Cascade de Nerech (1350m)
Traverser sur la passerelle au pied de la cascade, et s’élever en lacet sur un passage rocheux. Attention cette zone demande un peu d’équilibre sur vos pieds ! A la sortie du haut de la cascade le chemin se poursuit sans problème jusqu’à la cabane des Caoussis.

Cabane des Caoussis (1859m – 6 places – confort relatif)
Peu après la cabane, Laisser à droite le chemin de l’étang Rond et monter, jusqu’au refuge des Estagnous 2240 m. (70 places environ).

Refuge des Estagnous (2245m)
Dépasser le refuge et poursuivre le chemin du Valier bien tracé et bien balisé. En direction du SE. Attention avec les névés tardifs, c’est ici que les choses sont délicates. En été, des mains courantes aident à franchir les passages les plus délicats. Cette partie vous emmène vers le col Faustin.

Col Faustin (2652m)
Le col Faustin (célèbre par son couloir). S’élever à gauche (N.E) sur des pentes faciles jusqu’au sommet du Valier.

Mont Valier (2838m)
Croix sommitale en fer forgé inaugurée en 2012, en remplacement de la croix de marbre détruite en 2011.

Retour par le même itinéraire.

 

 [ Accès ]

Depuis Saint-Girons, suivre la D618, direction Castillon-en-Couserans, puis la D4 direction Bordes-sur-Lez.
2km après Bordes-sur-Lez, emprunter à gauche une petite route en direction de Ayer / Maison du Valier. Passer le hameau d’Ayer et poursuivre sur près de 6km jusqu’au parking du Pla de la Lau.

PIC DE MAUBERME – 2880 mètres

Situation géographique : Vallée du Biros – Eylie

[ En bref ]

Dénivelé : environ 2000 mètres pour le Pic

Altitude maximale : 2880 mètres

Horaire : 10h Aller-Retour pour le sommet

CarteIGN TOP25 1947 OT

Balisage : chemin balisé jusqu’au Port d’Urets

 

[ Mes impressions ]

Dénivelé d’environ 2000 m pour le sommet. Éboulis raide à la fin. L’itinéraire est balisé jusqu’à la cabane d’Urets mais la montée au pic de Maubermé s’adresse a des randonneurs expérimentés.  L’itinéraire est assez long et la dernière partie dans les éboulis n’est pas la plus agréable. Toutefois, cette randonnée offre une solution de repli avec la majestueuse cabane d’Urets !
2500 mètres, un col et une cabane hors du temps ! A découvrir ! elle est magnifique et offre un point de départ pour l’ascension du Pic de l’Homme (30 minutes en direction de la Mail de Bulard) ou du Pic de Maubermé (environ 1h30 depuis la cabane).

[ Itinéraire ]

A partir du parking, traversez le torrent et remontez la piste jusqu’au départ du cirque de la Plagne. A l’entrée du cirque prenez sur votre gauche et traversez à nouveau le ruisseau en direction des bâtiments que vous laisserez sur votre gauche.
Suivre le balisage rouge et blanc qui amène au Port d’Urets (2512 mètres).

A ce niveau le balisage blanc-rouge vous emporte dans la forêt. Suivez les nombreux lacets pour ensuite déboucher sur la vallée d’Urets. Vous apercevez au loin le barrage d’Urets : c’est votre objectif.

Barrage et cabane d’Urets – 1947 m

La cabane dispose d’une partie « berger » et d’une partie commune pour les randonneurs. A ce niveau, il vous est possible (sur votre gauche en regardant le Sud) de récupérer un chemin qui vous transporte au col de l’Arech (1802 m) – cabane de Lesplanous.
Pour vous l’itinéraire se poursuit vers le sud (tout droit dans le prolongement de la cabane d’Urets). Sans brume vous pouvez apercevoir le Port d’Urets – environ 1h30 pour le Port d’Urets (2512 m). Les derniers 200 mètres du chemin passent entre les barres rocheuses. Cette partie nécessite un peu d’attention.

Il est possible de dormir au Port d’Urets (petite cabane – environ 4 places), ce qui évite d’avoir trop de dénivelé le lendemain.

Port d’Urets – 2512 m

Du col (port), suivre le sentier qui part à droite (ouest). Il est bien marqué vous faisant cheminer à l’horizontal jusqu’à un autre col dominant un laquet (environ 15 minutes). A ce niveau de vous laissez pas attirer par le sentier redescendant mais prenez à droite pour suivre un sentier cairné. Bienvenu dans les éboulis du Maubermé ! Soyez prudent lorsque vous remontez le couloir d’éboulis.

On atteint le sommet en un peu plus d’une heure. De là, magnifique vue sur toute la chaîne !

[ Accès ]

Direction St Girons, puis prendre la D618 jusqu’à Eylie d’en bas.
Se garer à Eylie (950 m), à proximité des bâtiments désaffectés des anciennes mines – Parking du Bocard.

MAIL DE BULARD – ARETE NORD – RETOUR PORT D’ORLE

Avertissement

La « voie normale » du sommet comporte une dernière portion en crête d’environ 400/500 m de long qui nécessiste a minima des compétences en escalade. Si vous n’avez pas le pied « marin » ne vous engagez JAMAIS sur cette crête. Elle comporte des risques. D’un niveau assez faible (III+), sa longueur rend la progression lente, une fois engagé il est délicat de revenir sur ses pas.

Ne vous engagez JAMAIS par temps de brouillard, pluie, orage, vent, humidité !

Il existe (côté Français) trois possibilités pour atteindre la Mail de Bulard (2750m).

  1. Soit par le Port d’Orle (à partir du parking de la Pucelle – Vallée d’Orle)
  2. Soit par le Port d’Urets (Version très longue – la longueur n’est pas a sous-estimer !)
  3. Soit par la voie la plus directe (normale) : col de l’Arech – Arête Nord – Le rocher sur l’arête Nord et plutôt de bonne qualité mais des pas sont exposés !

En bref…

[ Horaire ]  8h et plus, sans les pauses.

[ Altitude maxi ] 2750 mètres
[ Altitude départ ] Parking de la Pucelle – 880m
[ dénivelée ] 1850 m (et plus)…
[ Distance ] Cette boucle est très longue – Le retour par le Port d’Orle fatiguera vos genoux !

[ Randonnée ]

Départ depuis le parking de la pucelle en direction du Port d’Orle. Aucune difficulté – environ 20 minutes prenez la direction du col de l’Arech (sur votre droite). A partir de là une brève montée en foret, puis d’interminables lacets vous attendent jusqu’à la sortie du chemin au niveau de la Piste qui monte en direction de la cabane de l’Arech.

Fin de la piste au niveau de la cabane de l’Arech (sur votre droite). – Alti 1638 mètres.
Le but est de viser le col de l’Arech – le sentier vous emmène vers la droite (balisage Rouge et Blanc). Au Col vous dominez la vallée d’Eylie et la vallée du Port d’Orle. Un sentier en lacets s’élève (d’environ 400 m de dénivelée).
A environ 2180 mètres vous passez devant un refuge en ruine (pas de toit) et quelques mètres plus loin vous devez franchir une clôture. A ce niveau… vous apercevez le sommet. Il vous reste deux difficultés pour l’atteindre.
Gravir environ sur 400 m de dénivelés le Tuc de la Coume de la Lauze (énorme cairn au sommet) – 2489 mètres. Suivez les cairns pour l’atteindre sans grandes difficultés. sur votre gauche les anciennes Mines de Bulard avec un névé à la base des mines.
Tuc de la Coume de Lauze. A ce niveau soit vous devez renoncer soit atteindre le sommet. Il s’agit de la partie aérienne (avec quelques pas d’escalade). I lest donc essentiel de maitriser quelques notions d’escalade (tout au moins savoir décoder et cheminer sur cette crête). Il est plus prudent de s’encorder. Début de l’arête au niveau du cairn, fin de la crête 500 mètres après au niveau d’un autre cairn.
Il me semble que les premiers mètres sont les plus techniques, mais vous aller passer successivement des ressauts nécessitant toute votre attention. Ranger bien votre matériel dans votre sac (bâtons…) et faites attention lors de cette progression, elle n’est pas a prendre à la légère.
L’arête est toutefois très sympathique, avec une ambiance plutôt aérienne. En contrebas sur votre gauche, les mines de Bulard.
la sortie (après un énorme cairn – visible depuis le début de l’arête) et la fin pour rejoindre le sommet est sans difficulté.